Zoetis lance SimparicaTM (sarolaner) en Europe

  • Traitement par voie orale, à l’efficacité remarquable et durable contre une vaste gamme d’ectoparasites chez le chien dès l’âge de 8 semaines.
  • Comprimé à croquer appétent, à administrer une fois par mois.
  • Action immédiate et efficacité optimale contre les puces et les tiques pendant 35 jours, sans perte d’efficacité en fin de mois.
  • Indiqué dans le traitement de la gale sarcoptique et de la dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP).
  • Très bonne tolérance avec un excellent profil de sécurité chez des chiens de toutes races et ce, dès 8 semaines d’âge.

AMSTERDAM, PAYS-BAS, 5 avril 2016 – Zoetis Inc. a annoncé aujourd’hui le lancement de SimparicaTM (sarolaner), un traitement mensuel par voie orale permettant de lutter contre les puces, les tiques et les acariens chez le chien dès l’âge de huit semaines. Simparica agit rapidement et offre une protection continue pendant 35 jours, sans perte d’efficacité en fin de mois. Il permet d’éliminer une vaste gamme d’ectoparasites, parmi lesquels Ctenocephalides canis, Ctenocephalides felis, Ixodes ricinus, Dermacentor reticulatus, Rhipicephalus sanguineus, Ixodes hexagonus et Sarcoptes scabiei. Ce produit peut également être utilisé dans le cadre du traitement de la dermatite par allergie aux piqûres de puces (DAPP) et est indiqué dans le traitement de la gale sarcoptique.

« Avec Simparica, nous mettons sur le marché une solution antiparasitaire performante, qui nous permet de renforcer la satisfaction des clients et des patients », a déclaré Roberta D’Amore, responsable marketing monde de la section Antiparasitaires pour animaux de compagnie chez Zoetis. « Les comprimés à croquer sont faciles à administrer et bien acceptés par le chien. Mais plus important encore, Simparica aide les vétérinaires et les propriétaires d’animaux à minimiser le risque d’interruptions de la protection, puisqu’il élimine très rapidement les puces et les tiques, et protège l’animal pendant 35 jours sans perte d’efficacité, et ce bien au-delà de la période de traitement d’un mois. »

Les résultats d’une récente étude de marché menée pour Zoetis par The Link Group1 auprès de propriétaires de chiens aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France et en Australie, ont permis de constater que 71 % des personnes interrogées avaient donné à leur chien un traitement anti-puces ou anti-tiques plus tard que prévu, avec un retard moyen de 3 à 7 jours. Simparica offre aux vétérinaires et aux propriétaires d’animaux étourdis la tranquillité d’esprit d’une protection mensuelle continue.

Traitement efficace contre les infestations par les espèces de tiques les plus fréquentes

L’efficacité et l’innocuité de Simparica ont été démontrées au cours d’un programme exhaustif incluant plus de 1 500 chiens. Dix études menées en laboratoire ont révélé que ce produit protégeait l’animal contre toute nouvelle infestation hebdomadaire par les tiques les plus fréquemment retrouvées chez les chiens infestés en Europe.2,4 L’effet létal contre Ixodes ricinus commence dans les 8 heures suivant une seule administration orale et la plupart des tiques sont éliminées dans les 24 heures.4 Cinq autres études menées aux États-Unis, en Europe et en Australie ont également montré l’efficacité du produit contre les puces du chien et du chat, y compris contre la souche résistante KS-1, avec un effet létal débutant dans les 3 à 4 heures suivant l’administration et un contrôle efficace dans les 8 heures. L’efficacité contre toute nouvelle infestation hebdomadaire par ces deux types d’ectoparasites a duré au moins 35 jours.3,4 En outre, le traitement a été très bien toléré par des chiens de toutes races et ce, dès 8 semaines d’âge.4

En insistant sur l’importance relative de différentes espèces de tiques dans les environnements rural et urbain en Europe, le professeur Frans Jongejan, directeur de l’Utrecht Centre for Tick-borne Diseases (UCTD – centre de recherche sur les maladies transmises par les tiques) à la faculté de médecine vétérinaire de l’université d’Utrecht, a expliqué : « il semblerait qu’Ixodes hexagonus et Dermacentor reticulatus en particulier, apparaissent dans de nouveaux habitats. Qu’il s’agisse du point de vue du vétérinaire ou de celui du propriétaire de l’animal, tout nouvel antiparasitaire externe arrivant sur le marché doit présenter une efficacité remarquable et constante contre toutes les espèces de tiques, et agir rapidement pendant toute la durée du traitement. »

Simparica permet également une guérison parasitologique complète en cas d’infestation par Sarcoptes scabiei. Les chiens de compagnie et les chiens de laboratoire étaient exempts d’acariens après deux traitements mensuels, et une amélioration significative des signes cliniques de gale sarcoptique, comme l’alopécie, les papules, l’érythème, le prurit, la desquamation et les croûtes, a été observée chez les chiens traités avec Simparica.5

« Nous sommes ravis d’offrir aux vétérinaires et aux propriétaires de chiens de toute l’Europe cette nouvelle solution thérapeutique découverte et mise au point par les scientifiques de Zoetis », a ajouté le Dr Michael Stegemann, directeur principal de la section Recherche et développement vétérinaire chez Zoetis. « Sa rapidité et sa durée d’action, ainsi que son très bon profil de sécurité, font de Simparica le meilleur produit à administration orale de la famille des isoxazolines. Il est indiqué dans la lutte contre les quatre espèces de tiques présentes en Europe et les deux espèces de puces responsables de la plupart des infestations chez le chien. Contrairement à la plupart des produits, Simparica protège l’animal contre ces deux types d’ectoparasites pendant le même intervalle de temps. »

 

À propos de Simparica (sarolaner)

La substance active de Simparica est le sarolaner, un nouvel antiparasitaire externe de la famille des isoxazolines entièrement découvert et mis au point par les scientifiques de Zoetis afin de proposer une molécule à l’efficacité antiparasitaire, aux caractéristiques pharmacocinétiques et au profil de sécurité optimaux. Il cible spécifiquement le site de liaison des isoxazolines (NCA-II) aux récepteurs GABA et glutamate des canaux ioniques situés dans le système nerveux central des invertébrés (insectes et acariens). La perturbation de ces récepteurs empêche l’absorption des ions chlorure, ce qui entraîne une stimulation nerveuse accrue et la mort du parasite ciblé6.

Pour plus d’informations sur Simparica, consultez le site de l’Agence européenne des médicaments en cliquant ici.

 

Informations posologiques :

Simparica est un médicament à administrer par voie orale une fois par mois, aux chiens dès l’âge de huit semaines.

Les comprimés peuvent être donnés avec ou sans nourriture.

Ce médicament vétérinaire doit être administré à la dose de 2 à 4 mg/kg de poids corporel.

 

1 The Link Group, Simparica Pet Owner Message Testing, November 2015

2 Geurden T, Becskei C, et al.

3 Six R, Everett W, et al.

4 Six R, Geurden T, et al.

5 Becskei, C., De Bock, F, et al.

5 McTier, TL, Chubb, N, et al.